Projet Tamagocours – formateurs : Tamagotchi cherche site compagnon

  • image_preview

    Une capture d'écran du jeu sérieux Tamagocours

logo-tamagocours.png

Un artefact, des usages

Une capture d'écran du jeu sérieux Tamagocours

Une capture d’écran du jeu sérieux Tamagocours

Tamagocours est un serious game, un jeu vidéo conçu dans l’objectif de faire comprendre, sinon maîtriser, les règles juridiques qui s’appliquent lors de l’emploi de ressources numériques dans un contexte pédagogique. Suivant la métaphore du Tamagotchi, les joueurs doivent décider quelles ressources (extraits de romans, de film, de journaux…) donner à l’animal, dans quel contexte (imprimé, cours oral, …) dans le but de le nourrir. Mais attention aux erreurs ! Si les ressources offertes au Tamagocours sont hors-la-loi, le malheureux finira empoisonné. Le jeu a été conçu par une équipe Eductice, une structure pluridisciplinaire  qui s’intéresse à l’apprentissage et à l’enseignement des sciences dans les environnements numériques, pour répondre à une commande de l’Ecole Normale Supérieure de Lyon. Destinée à un usage interne, l’application a pourtant vocation à s’ouvrir sur le monde de la formation. Notre mission, si nous l’acceptions, consistait à diffuser Tamagocours auprès des formateurs.

Une mission, des formateurs

Une simple mission de communication ne satisfaisait pas nos natures ambitieuses et soucieuses d’acquérir de nouvelles compétences en architecture de l’information. Nous avons décidé d’être force de proposition. Ainsi, nous avons proposé de concevoir un “écosystème” dans lequel le formateur pourrait s’approprier le jeu et l’appréhender comme un véritable outil de travail.

Notre première tâche a consisté à mener des enquêtes auprès de formateurs au C2i2e, le Certificat informatique et internet de niveau 2 enseignant. L’obtention de ce certificat organisé autour de deux grands domaines de compétences, celles générales liées à l’exercice du métier d’enseignant et celles nécessaires à l’intégration des Technologies de l’Information et des Communications dans l’Enseignement, est obligatoire pour toute personne amenée à enseigner. Ces professionnels officient au sein des universités et des Ecole Supérieure du Professorat et de l’Education, les structures ayant succédé aux IUFM chargées de la formation des futurs enseignants, pour mieux les connaître. Nous nous attendions à des certificateurs, au lieu de quoi nous avons découvert des personnes chargées d’accompagner, souvent à distance, les apprenants dans l’obtention de la certification C2I2E, via un dossier de preuves matérielles attestant la maîtrise des compétences visées. Un jeu vidéo,  fut-il sérieux, paraissait dans ce cadre relever du gadget chronophage.

Très vite, nous avons compris la nécessité de fournir à ces formateurs le moyen de s’approprier le jeu en toute simplicité et de leur fournir les informations nécessaires et suffisantes pour utiliser l’application en autonomie dans le cadre d’une formation C2i2e.

Une commande, des solutions

Nous fiant à nos personas Anne-Claire, Jérôme, Patrick et Christine, nous avons donc imaginé une solution qui permettait d’allier le besoin de diffusion aux modèles théoriques développés par EducTice, ainsi qu’au besoin d’accompagnement des formateurs.

Plutôt qu’un banal site vitrine, nous avons proposé une plateforme divisée en trois parties. Pour rendre Tamagocours attractif, une partie publique répond au besoin d’information du visiteur. Un teaser montre le jeu en situation et des cas d’usage illustrent comment intégrer Tamagocours dans une situation de formation, de façon à rassurer l’utilisateur. Dans la partie tableau de bord, la possibilité de paramétrer les sessions de jeu répond au besoin des formateurs de contrôler la séance. Pour les aider à choisir les bons paramètres, une aide contextuelle propose une fourchette et détaille les conséquences du paramétrage sur le gameplay.

Parce que le besoin de contrôle est fort chez nos personas, nous avons imaginé la possibilité pour le formateur de participer au jeu avec ses étudiants. Pour être efficace, un jeu doit rendre captif les joueurs, c’est à dire ne pas les laisser sortir du jeu avant la fin de la partie. Qu’à cela ne tienne : nous avons créé le rôle du “Diététicien”  qui peut discuter dans le chat de chaque équipe sans toucher aux ressources. Une aide contextualisée permet au diététicien de répondre de manière éclairée aux questions d’ordre juridique des joueurs.

Cependant, pour que des joueurs apprennent vraiment d’un serious game, une session de jeu à elle seule ne suffit pas. Une fois la partie terminée, le formateur doit décrire et nommer les apprentissages. Mais comment savoir si les joueurs de Tamagocours ont appris ? Tamagocours- Formateurs propose un outil de visualisation des traces des joueurs qui donne à voir pour chaque groupe les stratégies de jeu et permet d’identifier les ressources et les contextes qui ont posé problème. Enfin, parce qu’un formateur ne va jamais seul et qu’il aime échanger sur ses pratiques, nous avons proposé la mise en place d’un forum sur lequel une communauté, animée par un membre de l’Institut Français de l’Education pourrait échanger autour des questions soulevées par le recours à un jeu sérieux dans le cadre d’une formation, Tamagocours en particulier.

Restait un problème : comment s’assurer que les formateurs sauteraient le pas, qu’ils essaieraient Tamagocours ? L’identification des professionnels de la formation via l’annuaire LDAP leur permet d’utiliser leurs identifiants institutionnels pour se connecter à la plateforme, sans avoir à créer un compte ou renseigner la moindre information.

Un projet très…  formateur

Tamagocours-formateurs est notre première expérience de projet. Ces quelques quatre mois de travail ont été pour nous l’occasion d’œuvrer en étroite collaboration les uns avec les autres. Notre sens du travail en équipe associé à la forte implication de chacun des membres de notre groupe dans la réalisation des différentes tâches nous ont permis de respecter nos coûts et délais. Nous avons su, sur la durée, rester solidaire et gérer les conflits naissants.

Ce projet nous a permis de mobiliser des compétences à la fois méthodologiques, techniques et théoriques : mener un projet collectif à son terme, gérer le temps et les moyens, répondre de manière créative et centrée utilisateur à une commande. Ne faut-il pas y voir le plus beau succès de notre entreprise ?

Caroline JOUNEAU-SION, Monia ZERGANE, Karim ENNASSIRI, Benjamin CHIOETTO


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *